mercredi 24 novembre 2010

lundi 15 novembre 2010

BALLET DE HAMBOURG A L'OPERA GARNIER DE PARIS

video

C'est un magnifique ballet contemporain que nous venons de voir ce vendredi 12 novembre :

le Ballet de Hambourg a présenté Parzival – Episodes et Echo de John Neumeier.

Ce chorégraphe revisite la quête du chevalier Parsifal, imagée en danse donc.

Sur des partitions de John Adams, d’Arvo Pärt et de Richard Wagner qui accompagnent ce voyage chorégraphique.

EXPO ANDREE PUTMAN A L'HOTEL DE VILLE


Andrée Putman, bientôt 85 ans, est à l’honneur à l’Hotel de ville de Paris.

Née à Paris en 1925, musicienne de formation, Andrée Putman commença sa carrière comme journaliste, avant de prendre en 1958 la direction artistique « Maison » de Prisunic, où elle défendra l’idée d’un design accessible à tous.

Elle réalise au cours des années 1970 ses premiers aménagements de boutiques (Thierry Mugler..), et de résidences privées. Avec sa société Ecart international, elle réédite à partir de 1978 des mobiliers de créateurs presque oubliés des années trente.

En 1984 elle conçoit l’aménagement de l’hôtel Morgans, à New York, qui va jeter les ponts de sa carrière internationale. Elle emploie, pour la première fois, son motif à damier noir et blanc devenu fameux.

Elle se consacre dans ces années à des aménagements intérieurs (boutiques, restaurants, hôtels, lieux de soins, appartements privés, bureaux). Sa marque est faite d’une grande attention portée à la lumière, d’un sens aigu de la géométrie et d’un vrai souci du matériau juste.

Parmi certains de ses principaux chantiers : les bureaux de différents ministères (la
Culture en 1984, les Finances en 1989, et l’Éducation nationale en 2002).

Toutes infos utiles et VIDEOS sur :
http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=9652&document_type_id=2&document_id=83591&portlet_id=24330

« Andrée Putman, ambassadrice du style ».
 Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville du 10 novembre 2010 au 26 février 2011

mardi 2 novembre 2010

VISITE DE L'OPERA GARNIER A PARIS

quelques photos de l'intérieur du rutilant opera GARNIER

Très bref  rappel historique :
En 1858, Napoleon III est victime d’un attentat rue Le Pelletier où se situe l’opera d’alors.
La construction d'une nouvelle salle est décidée par l'Empereur, le lendemain du drame, pour la construction d'un nouveau lieu d'apparat de la haute société parisienne,
Le 30 mai 1861, Charles Garnier, architecte méconnu de trente-cinq ans, est proclamé vainqueur à l'unanimité.
Le palais Garnier est inuaugué en 1875.



Photos du grand escalier d'apparat menant à la salle de spectacle, aux salons et aux foyers, orné de marbres, onyx et cuivre, d’innombrables peintures, mosaiques et dorures. L'escalier, en marbre blanc, est à double révolution.
Cette partie de l'Opéra est aussi, et surtout, un lieu de représentation sociale et de mondanités où il était, jadis, de bon ton de se montrer aux bras de son épouse ou d'une demi-mondaine au milieu d'un public trié sur le volet.
Ces dispositions sont reprises dans la conception d'autres salles d'Opéra et de théâtre en France comme à l'étranger, sans jamais arriver à égaler les espaces d'accueil et de réceptions du Palais Garnier en ampleur, en élégance et en somptuosité.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Une erreur est survenue dans ce gadget